Carte blanche
| PLUS D’EUROPE !

Publié le 26 avril 2019


Vous êtes ici : > News > Carte blanche
| PLUS D’EUROPE !

Le 26 mai prochain, nous nous rendrons aux urnes pour fixer les ambitions de notre pays ainsi que celles de l’Union européenne. Ces élections seront une formidable opportunité pour les jeunes d’exprimer leur volonté de changement afin d’esquisser un avenir qui leur convient.

L’appel est clair : la jeunesse est prête à prendre part pour l’avenir de notre Europe !

Bien que le référendum sur le Brexit ait provoqué un choc sismique au sein de l’UE (et qu’une inconnue plane autour de cette question), il est temps de faire front pour défendre nos valeurs communes. La devise de l’Union européenne n’est-elle pas « Unie dans le diversité » ? La solidarité entre les Etats membres contribuera à revaloriser les projets importants de l’UE pour un idéal de paix.

Si on a l’impression qu’une distance s’est installée entre les jeunes et le projet européen, ils continuent à s’engager directement ou indirectement dans un héritage qui est le leur. Pensons par exemple au programme Erasmus+ qui fête ses 30 ans (plus de 9 millions de personnes ont pu en bénéficier) ou le service de volontariat européen qui existe depuis plus de 20 ans. Notre génération vit le rêve de nos aïeux.

Nous l’appelons à s’informer sur l’histoire du projet européen. Cette élection sera capitale ! Pour consolider le drapeau européen, pour en resserrer les mailles et pour le faire flotter à côté de notre drapeau national, chacun a un rôle à jouer.

Comme l’a dit Olivier Chastel lors de son discours au Congrès du MR, nous avons besoin d’une Europe plus intégrée, plus forte, plus efficace, plus concrète à la fois pour ses politiques internes comme pour ses politiques externes. En effet, à l’heure où les populistes montent en puissance, nous devons au contraire leur montrer qu’une alternative sérieuse, dynamique et novatrice est possible. Nous devons, et allons réinventer le projet européen pour faire barrage aux populismes.

Les exemples sont légion. E. Macron vient de lancer son offensive pour la « renaissance » d’une Europe protectrice, une nouvelle Présidente libérale, environnementaliste et anticorruption a été élue en Slovaquie et le Parlement européen, sous l’impulsion de Frédérique Ries, eurodéputée belge libérale, vient de valider définitivement l’interdiction de certains plastiques à usage unique. L’UE a donc pris conscience des enjeux climatiques et de la responsabilité qui est la sienne. Le « Brussels bashing » doit s’arrêter !

De notre côté, les Jeunes MR proposent des mesures afin de passer de la parole aux actes. Nous avons eu l’occasion de nous exprimer dans le carton bleu sur l’après-Brexit afin d’avancer plusieurs idées comme un Espace européen (EE) qui reprendrait les contours de l’Union à 27 et qui aurait les compétences exclusives d’une zone de libre-échange ainsi qu’une Union fédérale européenne (UFE) à l’intérieur même de l’EE, qui pourrait correspondre à la Zone Euro actuelle (18 membres) et dont les compétences comprendraient un ensemble de matières intégrées au niveau européen. Tous ces grands projets ne se réaliseront qu’avec notre détermination la plus absolue.

Liberté, justice, paix, tel est le message que l’Europe peut adresser au Monde et qui peut donner sens à notre Union. La jeunesse doit se retrouver dans ce projet. Nous nous sentons pleinement européens quand la Belgique et l’Europe sont fidèles à ces valeurs. Et c’est pourquoi nous souhaitons que la jeunesse de notre pays se mobilise avec nous.

 

Mathieu Bihet | Laura Hidalgo | Nicolas Barnier | Charlotte Deborsu | Maxime Degey | Evelyn Jadin | Shayne Piront | Anne Meessen