Communiqué de Presse | Tax Freedom Day : L’impôt, un prélèvement à appliquer… avec modération !

Publié le 5 août 2014


Vous êtes ici : > Communiqués de presse > Communiqué de Presse | Tax Freedom Day : L’impôt, un prélèvement à appliquer… avec modération !

Ce mercredi 6 août, les Jeunes MR célébreront, cette année encore, le Tax Freedom Day comme il se doit! Cette journée représente symboliquement le jour à partir duquel nous commençons à travailler pour nous-mêmes et plus pour payer nos impôts annuels. Pratiquement la moitié de nos revenus de l’année sont ainsi consacrés au règlement de notre dû à l’État. Ce taux d’imposition élevé place la Belgique sur la première marche du podium des pays européens qui prélèvent le plus d’argent sur les revenus de leurs citoyens. Le taux d’imposition réel du salarié belge s’élève désormais à 59,6% contre 45,27% en moyenne dans l’Union Européenne.

Cette année, le Tax Freedom Day tombe, en Belgique, 2 mois plus tard que l’année dernière. Les premiers pays européens à célébrer leur jour de libération fiscale étaient Chypre (21 mars), l’Irlande et Malte (28 avril). Les petits derniers du classement sont l’Autriche (25 juillet), la France (28 juillet) et, pour finir, la Belgique ce 6 août. Preuve, s’il en fallait, que le fardeau fiscal ne cesse de s’alourdir pour les citoyens belges. Tel des citrons, les contribuables belges sont pressés jusqu’à la dernière goutte depuis trop longtemps.

Face à ce constat interpellant, les Jeunes MR ont accordé une importance toute particulière à la thématique fiscalité dans leur programme Génération Défi rédigé en vue des élections de mai dernier. Nous y formulons une série de propositions concernant notamment le soutien aux PME, la diminution des taxes additionnelles sur les heures supplémentaires et la création de leviers fiscaux afin de promouvoir les métiers en pénurie.

Mais nous plaidons également pour :

  • La simplification de l’Impôt des Personnes Physiques (IPP) dans une optique d’augmentation du pouvoir d’achat : suppression des taux actuels et mise en place de 3 taux de 0%, 25% et 40% ;

  • La simplification de l’Impôt des Sociétés (ISoc) avec instauration d’un taux unique de 25% (moyenne européenne) au lieu de 34% actuellement ;

  • Une réforme du système de progression salariale des travailleurs, la rendant plus favorable aux jeunes qui débutent : introduction d’une évolution plus rapide en début de carrière puis d’une forme de plafonnement.

Retrouvez toutes nos propositions et leur argumentation en cliquant ici. Autant de mesures et de pistes de réflexion qui pourraient permettre de fêter le Tax Freedom Day bien plus tôt dans l’année !

Les Jeunes MR soutiennent l’idée d’une réforme fiscale qui doit aboutir à une meilleure perception de l’impôt, sans que cela entraîne un accroissement de la pression fiscale, mais en laissant moins de possibilités en matière d’évasion fiscale et plus d’opportunités de créations d’emplois. Les négociateurs fédéraux possèdent aujourd’hui toutes les cartes en main. Nous comptons sur eux pour mettre en œuvre une réelle réforme fiscale.

Dépénalisons enfin le travail !