Communiqué de Presse | Plan Marshall 2.0.2.2. : Clap, quatrième.

Publié le 30 août 2013


Vous êtes ici : > Communiqués de presse > Communiqué de Presse | Plan Marshall 2.0.2.2. : Clap, quatrième.

Hier, le gouvernement wallon présentait son tout nouveau « Plan Marshal 2022 », successeur des feu Plans Marshall (2009), Marshall 2.vert (2009) et enfin, du Plan Horizon 2022. Cette nouvelle mouture se concentrerait sur l’économie et l’enseignement, deux thèmes qui seront sans nul doute au centre des débats politiques en vue des élections de 2014.

Certes, la Wallonie a besoin d’un fil conducteur, d’un cadre fort pour accueillir les nouvelles compétences qui lui reviennent suite aux négociations sur la sixième réforme de l’Etat. Mais, bien que ses intentions semblent louables, plusieurs interrogations nous viennent immédiatement à l’esprit, dont une : qu’est-il advenu des trois autres plans proposés précédemment ? Des évaluations sont-elles en cours ou va-t-on se contenter de repartir de zéro sans avoir appris ses leçons ?

Point de vue contenu, à neuf mois des élections, nous pouvions nous attendre à plus qu’un simple coup de communication, avec effet d’annonce. Oui, le gouvernement wallon s’engage à faire mieux, ce qui, étant donné les différents échecs indéniables auxquels ils sont confrontés (notamment le dossier photovoltaïque), peut-être considéré comme un minimum. Mais au fond, que trouve-t-on dans le « Plan Marshall 2022 » ? Il est question de mesures pour soutenir la recherche, renforcer l’accueil de la petite enfance, généraliser la formation en alternance, renforcer l’apprentissage des langues, miser sur la proximité géographique avec des métropoles européennes, mobiliser l’épargne des citoyens pour renforcer le financement des PME etc. En deux mots : ce plan s’occupera de tout…ou de rien. En effet, le plan doit encore être examiné en deuxième lecture à l’automne. Certaines mesures pourraient être implémentées avant les élections qui auront lieu six mois plus tard, mais rien n’est moins sûr.

Les Jeunes MR saluent les efforts d’un Gouvernement Wallon plein de bonnes intentions. Mais les Jeunes MR dénoncent un effet d’annonce dénué de mesures concrètes qui arrivent tard, trop tard, pour essayer de masquer les erreurs commises ces derniers mois par l’olivier de la discorde. Les Jeunes MR plaident en faveur d’une politique globale qui place l’enseignement et l’économie au centre des préoccupations politiques, mais nos futurs dirigeants devront prendre le temps de rédiger un Plan constructif, réaliste et concret en début de mandature, en concertation avec tous les acteurs concernés, et être adapté au fur et à mesure aux réalités du terrain. Il en va de l’Avenir de la Wallonie. Nous ne pouvons nous satisfaire de mesurettes visant à pallier au plus pressé. Nous devons réfléchir la société de demain, la Wallonie que nous voulons et débloquer les moyens intellectuels et pécuniers nécessaires pour construire un véritable plan pour notre région.